Loading
 free web counter Counter Powered by RedCounter

dim.

16

juin

2013

Triste découverte

tortue angola

Je n'aurais jamais pensé voir une tortue de mer d'aussi près un dimanche après midi, par hasard, en allant à la plage de las Palmerinhas. C'est pourtant ce qui s'est produit cet après midi mais ce ne fut pas le spectacle auquel je m'attendais. 

 

Tout à coup quelq'un s'écrie: "Une tortue! Une tortue!".

Effectivement, nous apercevons au loin une masse sombre et arrondie qui s'approche de plus en plus près. Une tortue immense, robuste, magnifique...Nous nous approchons intrigués par ce spectacle mais découvrons que le regard de l'animal est vide. Cette tortue n'est plus. Ou plutôt elle n'est dorénavant qu'un poids rejeté par les flots assez violents à cet endroit. 

 

Il est possible de voir des tortues en Angola, malheureusement il s'avère que de nombreuses dépouilles sont parfois retrouvées sur les plages. Les tortues de mer aux abords des côtes sont victimes des filets des pêcheurs et s'étranglent tragiquement. Ce fut sûrement le sort de celle qui a croisé notre chemin aujourd'hui. 

 

RIP. 

0 commentaires

mer.

02

janv.

2013

Luanda go green!

Lorsqu'on habite dans le même bâtiment que le ministère de l'environnement il faut montrer l'exemple. C'est ainsi qu'il y a un peu moins d'un mois un arc-en-ciel de poubelles s'est installé au pied de notre immeuble. Le tri sélectif était né à Luanda.

 

En 2013, si l'Angola veut améliorer la sécurité routière, le pays veut certainement aussi montrer qu'il est concerné par l'environnement. C'est effectivement une belle initiative quand on considère les monceaux de détrituts que l'on trouve dans beaucoup de quartiers ou aux alentours de certains villages tout près de la capitale. 

Il y a d'ailleurs un certain contraste entre Luanda et sa périphérie où les gens semblent se débarasser de leurs ordures n'importe où, voire même au pied de leur habitation, alors qu'à l'intérieur des terres ou plus au sud, les villes ou les petits villages semblent accorder plus d'importance à la propreté de leur lieu de vie...Une question d'éducation? De responsabilité? 

 

Espérons que les belles idées du ministère se mettent en pratique un peu partout et pas seulement dans leurs locaux...

 

Il semblerait qu'ils aient d'autres projets pour 2013. Voici un site qui fait une campagne pour récolter des fonds afin d'aider à planter des arbres et à pourvoir à l'éducation des enfants. Un premier pas... Affaire à suivre!

 

Ambiente puro, para um melhor futuro

 

0 commentaires

mer.

02

janv.

2013

Flamingos!

C'est la saison des flamants roses! 

 

Ces oiseaux dont le plumage est en majorité blanchâtre mais dont les ailes revêtent une belle couleur rose élisent domicile  en Angola près de la plage de Las Palmeirinhas une fois par an. L'endroit est en effet encore assez sauvage et derrière le sable fin et l'océan il y a des marais qui permettent à ces oiseaux de trouver tout ce qu'il leur faut en terme de nourriture: mollusques, insectes, crustacés, larves etc. 

 

Même si certains sont assez proches de la plage ils sont extrêmement peureux et ne se laissent pas approcher aisément...d'où la qualité plutôt médiocre de mes photos. Mais ce fut une belle expérience de les voir ici, en Angola et pour la nouvelle année en plus! 

 

Enjoy!

 

1 commentaires

mer.

02

janv.

2013

Sécurité routière

A Luanda on craint toujours un peu de se faire arrêter par la police...Alors quand vous êtes arrêtés au feu rouge et qu'un policier en uniforme s'approche de votre véhicule, déjà on se dit : "mais quelle loi ai-je bien pu enfreindre étant donné que je me suis bien arrêté au feu?? " et " que va t-il me demander..?". 

 

Pourtant cette fois-ci, le gentil monsieur en uniforme revêtu de son gilet orange fluo vous demande de baisser la vitre pour vous distribuer un tract. La nouvelle année approche avec son lot de bonnes résolutions et sur la liste: conduire mieux et prudemment à Luanda. Le papier qui nous a donc été distribué contient les conseils suivants: 

 

1- Pour le motocycliste:

 

- Mettre un casque, ne pas conduire sur les trottoirs ou en sens inverse, respecter les indications données par les agents de police sur la route, respectez les piétons, les feus et les automobilistes. Conduisez avec les autres et non pas contre eux! (Il va y avoir du boulot...) 

 

2- Conseils généraux

 

- En cas de fatigue garez votre véhicule dans un endroit approprié et reposez-vous. 

- Ne téléphonez pas en conduisant.

- Mettre les ceintures de sécurité.

- Ne pas boire et conduire!

- Ne pas transporter de passagers dans des véhicules marchands. 

- Respectez les piétons et ne pas faire d'excès de vitesse.

- Ne pas acheter d'objets aux vendeurs de rue car cela cause des embouteillages et  vous met en danger vous et les autres. 

- Respectez la vie, c'est votre bien le plus précieux. Agissez de manière responsable. 

 

3- Alcool:

 

- 0,015g/l = diminution des réflexes; 3,3g/l = perturbation de ses mouvements.

- De 0,5 à 0,8 g/l le temps de réaction est augmenté, on perçoit mal la vitesse, on est dans un état euphorique. 

- De 0,8 à 1,5 g/l = Réflexes de plus en plus altérés.

- De 1,5 à 3 g/l = troubles de la vision et perte d'équilibre. 

- De 3 à 5 g/l Coma qui peut entrainer la mort. 

 

Pénalités

De 0,6 à 0,8 g/l : Amende de 120 à 600 UCF et interdiction de conduire allant d'un mois à un an. 

De 0,8 à 1,2 g/l : Amende de 240 à 1200 UCF et interdiction de conduire allant d'un an à deux ans.

Plus de 1,2 g/l : Crime. Jusqu'à 1 an de prison.

* 1 UCF = 88Kzs + 10% (les 10% sont destinés aux provinces.) 

 

A Unidade de trânsito deseja à todos um prospero ano novo! 

 

En bref, de belles résolutions qui on l'espère se mettront progressivement en place parce que pour le moment je crois n'en n'avoir jamais vu aucune en action...En fait il vous suffit de lire l'inverse de ce qui est écrit ci dessus et vous pourrez avoir une petite idée des us et coutumes de la conduite à Luanda...

 

Não lamentes os acidentes! Evitam-os! 

 


 

0 commentaires

lun.

10

déc.

2012

Baobab de Noël.

C'est bientôt Noël et Luanda se prépare. Quelques illuminations dans la rue notamment du côté des bâtiments de Sonangol et le long de la plage sur Ilha. 

Des vendeurs de rues vendant bonnets de père noël ou sapins en plastique...

 

Mais l'innovation de cette année pour ma déco ce sera le baobab de Noël! Je remercie l'amie qui a trouvé l'idée et la boutique! Grâce à elle l'appart a revêtu ses habits d'hiver mais possède également une petite "african touch" bien sympa!

 

En photo mon baobab de Noël  bien gardé par un lion, un rhino et un éléphant versus mon mini sapin sous lequel quelques bonhommes de neige montent la garde. 

Je n'ose imaginer la compétition qui va régner entre tout ce petit monde la nuit de Noël...quand la magie s'installe et que même les objets endormis peuvent prendre vie le temps d'une nuit...

 

J'en profite pour joindre l'adresse de la boutique. C'est une boutique de décoration qui vend aussi de nombreux autres objets de très bonne qualité et vraiment très beaux. 

 

Loja de artesanato Okapi

67-A rua Katyavala (à côté du King Kebab)

E-mail: okapigallery@ebonet.net

tel: 222 442 568

Ouvert du lundi au vendredi de 9h à 13h puis de 14h30 à 18h30

Le samedi: de 9h à 13h. 

1 commentaires

mer.

07

nov.

2012

Comment fait-on la farine?

Sur notre route, nous avons croisé ces femmes qui étaient installées sur ces gros rochers ronds et lisses que l'on trouve particulièrement dans cette région. 

 

Elles étaient en train de piler des graines de maïs et de blé semble t-il afin de les réduire en farine. Mais ce qui nous a intrigués fut la deuxième étape de ce processus. En effet, après avoir réduit en poudre le grain, une femme étale cette poudre blanche ou jaune sur les rochers à l'aide d'un balais et semble dessiner des motifs. A côté de ce voile de poudre artistique se trouvent des petits débris blancs, un peu plus compacts. 

Elle nous a alors expliqué qu'il fallait étaler la farine avec ce petit balais et que lorsqu'une couche toute fine se forme sur le sol il est alors possible de trier les impuretés qui sont vraisemblablement laissées par la couche extérieure de la graine qu'il est difficile de bien broyer. 

 

C'est un travail long et laborieux. Il faut rester penché sur son ouvrage pendant de longues heures. On tient un pilon d'une main et de l'autre on rabat la poudre vers le centre du tas au fur et à mesure. 

Une belle expérience en tout cas! 

 

Lire la suite 0 commentaires

mer.

07

nov.

2012

Focus sur les Hippopotames.

Le week-end dernier nous sommes partis à la recherche des hippopotames tout près de Wako Kungo. Mais qu'est ce que c'est un Hippopotame au juste? 

 

Du point de vue de l'homme, c'est une grosse bête à la couleur gris foncé, avec une gueule plutôt large alors qu'au sommet de sa tête trônent des oreilles qui ont l'air toute petites en comparaison du reste. C'est un animal bien dodu aux formes arrondies. Son aspect à tendance à le rendre plutôt jovial et on aimerait bien s'approcher de l'une de ces bestioles. Mais, vous approcheriez - vous d'un rhinocéros? Non. Son aspect balourd est tout de suite altéré par sa corne qui lui donne un air un peu plus menaçant. 

Et bien, il en est de même pour l'hippopotame, il a beau ne pas avoir de corne, il faut se méfier de l'eau qui dort. 

 

En effet, d'un point de vue plus scientifique, cet animal dont le nom signifie en grec le cheval du fleuve, n'est pas le genre de bête qu'il s'agit d'aller taquiner de près. D'une masse pouvant varier entre 1 et 3 tonnes et d'une taille pouvant atteindre 3,5 m de long sur 1,5 m de large, aucun doute, on a affaire à un colosse. 

Sa gueule a beau posséder de grandes et longues canines bien pointues et s'ouvrir à 150°, il ne mange que de l'herbe du bout des lèvres. La journée il a trop chaud alors il se sert au bord des rives mais une fois la nuit tombée ce mammifère affamé n'hésite pas à s'aventurer dans les pâturages voisins ce qui peut occasionner d'énormes dégâts dans les plantations cultivées par les hommes. C'est que ça mange un hippopotame! Entre 40 et 50 kg de végétation par jour...

C'est pour ça qu'à Wako Kungo, vous êtes sûrs de les voir à l'endroit indiqué par le guide. Peut -être pas de près, il faut avoir de la chance, mais les animaux sont enfermés dans un terrain très vaste entouré d'un enclot afin qu'ils n'aillent pas dévaster les cultures alentour. 

 

De toute façon est-il bien raisonnable de vouloir les voir de près? En effet, un hippopotame qui aurait marqué son territoire pourrait se mettre en colère si vous aviez le malheur d'en enfreindre les limites. Mais imaginons que vous deviez en croiser un face à face, la seule question que je vous poserai est la suivante: Etes-vous capable d'atteindre une vitesse de pointe de 30 km/h ? Parce que l'hippopotame, oui...

Lire la suite 2 commentaires

mar.

30

oct.

2012

Des baleines et des mouettes.

Ce week -end nous avons fait notre première sortie baleine! Il était temps, depuis deux ans que je mourais d'envie de croiser l'un de ses monstres marins qui passent tout près des côtes d'Angola et notamment de Luanda. 

Il faut se rendre derrière la presqu'île de Mussulo pour essayer de les trouver. Ces gentils mammifères marins ont beau avoir une taille imposante, il n'est pas facile de les trouver pour autant. 

Pourtant, dès notre arrivée, saut de bienvenue! Révérence de baleine pour ces visiteurs qui arrivaient à l'impromptue. Mais peut-être aussi un moyen de nous dire: "Bienvenue, nous sommes là, maintenant on va jouer à cache cache! La partie est ouverte". 

En effet, mis à part ce premier instant qui nous a plongé dans état d'excitation extrême, après il a fallu leur courir après pendant de longs moments pour n'entr'apercevoir que leur dos de temps à autre. 

C'est immense une baleine mais ça nage vite aussi. On a donc fait coucou aux mouettes et gardé le souvenir magique de notre première rencontre avec ce majestueux cétacé avant de retourner tranquillement sur la terre ferme mais la tête dans les flots...

0 commentaires

mar.

18

sept.

2012

Luanda, the most expensive city in the world.

Un petit article en passant que Barbara Jones a écrit sur Luanda dans le "mail online". Je vous laisse juger par vous même. Bien sûr il y a certaines vérités dans ses propos mais en tant que littéraire on peut ressentir que le portrait qui nous est brossé de Luanda, voire de l'Angola est loin d'être élogieux... 

Pourquoi diaboliser un pays qu'on connaît à peine en ne ramenant tout qu'à l'industrie du pétrôle? Pourquoi ne ramener l'Afrique qu'à certains clichés, politiques, économiques? Pourquoi juger un pays sans appel alors que la guerre n'est pas un souvenir si lointain...Tout était-il rose en Europe dans les années 50? 

Je suis peut être trop optimiste, c'est vrai, mais je n'aime pas les préjugés!

 

http://www.dailymail.co.uk/news/article-2183616/Luanda-The-capital-Angola-expensive-city-world.html

 

 

 

0 commentaires

dim.

02

sept.

2012

Promenade sur la nouvelle Marginale - Baia Luanda-

   Dimanche après midi à Luanda. Que faire?

Depuis un peu moins d'une semaine, ça y est, la nouvelle Marginale de Luanda est ouverte. On l'a vu avant, on l'a vu en construction durant des mois et des mois et on approuve les changements qui ont été faits. Luanda s'offre un nouveau visage et nous, nous avons un nouvel endroit où aller nous balader le week-end!

Un parking gratuit (pour l'instant) est à votre disposition. On vous remettra un petit jeton vert qu'il faudra aller valider avant de quitter les lieux et c'est parti! A vous les espaces verts, des jeux pour les enfants, des terrains de basket, des bancs, des tables et une belle vue en prime. 

Idéal pour faire un peu de vélo, du roller ou pourquoi pas venir lire un bouquin au soleil. 

 

Voici quelques petites images pour les curieux!

 

 

Lire la suite 0 commentaires