Loading
 free web counter Counter Powered by RedCounter

Republica de Angola

  • Capitale: Luanda
  • Population: 18 millions
  • Langue officielle: Portugais
  • Monnaie: Kwanza (1000 Kz = env. 10 $)
  • Système politique: république présidentielle dirigée par José Eduardo Dos Santos.

Situation géographique

 

L’Angola, officiellement république d'Angola est un pays situé à la frontière de l'Afrique centrale et de l'Afrique australe.

Sa partie côtière est bordée par l'océan Atlantique qui en certains endroits en fait un paradis pour les surfer ou les kite surfer.

L'Angola est frontalier avec au Nord et à l'Est: La République Démocratique du Congo, à l'Est par le Zambie et au sud par la Namibie.

 

C'est le 7e pays d'Afrique par sa superficie et il est divisé en 18 provinces. Ainsi, Luanda est à la fois le nom de la capitale mais aussi celui de la province où se situe la ville. 


Les autres provinces sont les suivantes:

Bengo,Benguela,Bie,Cabinda,Cuando Cubango, Cuanza Norte, Cuanza Sul, Cunene, Huambo, Huila, Malanje (connu pour ses chutes) Moxico, Namibe, Uige et Zaïre.

 

L’Angola est le deuxième pays lusophone par son étendue (après le Brésil) et le troisième par sa population (après le Brésil et le Mozambique).

 


Données historiques:

 

Origine


A l'origine, l'Angola était peuplée par de nombreuses tribus. Les Bantous furent l'une de ces ethnies qui réussit à s'imposer. Cependant, leur unité politique ne dépassse pas le groupe village.Il fallut attendre l'émergence des Bakongos pour voir se créer une civilisation puissante. Le royaume Kongo (le pays de la Panthère) à l'Ouest du pays était à son apogée lors de l'arrivée des européens.

 

Colonisation

 

C'est en 1482 que l'explorateur portugais Diogo Cão atteint l'embouchure du fleuve Congo et ammorce son arrivée au sein du royaume Kongo dirigé par un souverain, le mani-kongo. La capitale Mbanza Kongo est rebaptisée São Salvador par les portugais et les jésuistes convertissent la population au christinanisme. 

En 1506 le royaume Kongo est a son apogée et compte 4 millions d'habitants. Les relations entre Portugais et Kongos sont assez égalitaires mais vont se dégrader lorsque les portugais désireront s'approprier des mines d'or et des esclaves pour leurs colonies du Brésil. Ainsi, en 1567 le comptoir négrier Luanda est construit.

Les portugais finiront par être chassés d'Angola en 1618 mais le peuple Kongo devra faire face successivement aux négriers espagnols puis Hollandais.

Lors d'une ultime tentative de colons portugais venus du Brésil pour reprendre le royaume, la guerre fit rage et le mani-Kongo fut décapité. Ce fut la fin du royaume Kongo en 1668.

 

 

L’Angola fut le premier pays africain à connaître le colonialisme européen. Le Portugal développa la région côtière et les rives du fleuve Congo, ce qui entraîna dans les villes un certain métissage de la population. Le pays devint un vaste territoire de chasse aux esclaves à destination du Brésil et de Cuba. La traite des esclaves se développa avec la complicité de certaines ethnies, les Portugais suscitant des rivalités entre les unes et les autres. Le commerce d'esclaves depuis l'Angola fut interdit en 1836, mais la traite se poursuivit tardivement dans les colonies portugaises au moins jusqu'en 1878, date à laquelle l'esclavage fut officiellement aboli.

On estime que, du XVIe siècle au XIXe siècle, quelque 16 millions d’Africains auraient été déportés à bord de bateaux portugais, mais seulement quatre millions d’entre eux auraient survécu au voyage et seraient devenus des esclaves au Brésil.

 

Guerre froide: 1975

 

Le 11 Novembre 1975, Agostinho Neto proclame l'indépendance de la République populaire d'Angola.

 

Cependant, une guerre civile éclate opposant deux factions en guerre en Angola: le MPLA (Mouvement Populaire de Libération de l'Angola), communiste, et l'UNITA (Union Nationale pour l'Indépendance Totale de l'Angola) anti-communiste.

 

À la mort de Neto en 1979 Dos Santos prend le pouvoir à Luanda. Politicien habile, il désamorce lentement la guerre en se tournant vers l'Occident, en écartant l’aile radicale de son parti. Les secteurs agricole et minier sont ravagés par la guerre qui fait venir de nombreux réfugiés à Luanda, le pétrole reste la seule source de richesse sur laquelle repose la fortune des hauts fonctionnaires du MPLA, tandis que l’UNITA se finance grâce au trafic de diamants.

 

Il faudra attendre le 4 Avril 2002 pour qu'un nouvel accord de cessez-le-feu soit signé mettant fin à 27 ans de conflits. Le pays est dévasté.

Mais 8 ans après, en 2010, le pays est à nouveau en développement croissant. La capitale se développe à la vitesse grand V. L'urbanisation grandissante change rapidement le visage de Luanda qui de nuit n'a rien à envier à New-York de par ses gratte-ciel.

Luanda est en reconstruction mais reste une ville pleine de contrastes ou une grande partie de la population vit avec très peu de moyens.



Sources:

http://www.tlfq.ulaval.ca/axl/afrique/angola.htm

Wikipedia