Loading
 free web counter Counter Powered by RedCounter

Lobito

     Depuis le temps que j'entendais dire: "Lobito c'est une petite ville, c'est propre, c'est mignon, c'est calme et reposant, c'est l'antithèse de Luanda". Et bien... c'est exactement ça!

 

     Bien sûr il faut un peu de temps pour s'y rendre. Sur le papier 515 km, en nombre d'heures environ 7h. Mais la route est bien plus simple et plus agréable que pour aller à Malanje à mon avis. Toujours en ligne droite (sauf à Sumbe où il ne faut pas oublier de tourner à gauche au bon moment !) et on a pas croisé de "fou du volant". En effet, peu de traffic et pas de double voie sans signalisation où tout le monde se double de manière anarchique. 

 

    En terme de paysages: on voit au loin la mer, on passe par des zones assez désertiques puis tout à coup on croise une magnifique palmeraie bien verte,on passe aussi au dessus d'une large rivière qui s'écoule entre des massifs rocheux impressionnants...Les villes et villages s'enchaînent, les architectures des demeures également. De la plus moderne à la simple cabane au toit de paille. 

 

   Bien sûr on peut aller à Lobito en avion, avec la compagnie "sonair"...mais on emmagasine moins de souvenirs avec cet autre moyen de transport. 

Comment y aller?

Un peu d'histoire:

  Lobito a commencé à s'agrandir lors de la construction de son port en 1903. Cette ville située dans la province de Benguela est maintenant la 3e ville la plus peuplée d'Angola. Son destin est étroitement lié avec la ligne de chemin de fer qui la relie à Benguela. En effet le port était destiné à l'exportation de minerais en provenance de Benguela. Malheureusement la guerre civile a endommagé la ligne de chemin de fer. Cette dernière est en reconstruction, on peut observer les gares flambant neuves qui poussent le long des voies. Il est à présager que ce n'est plus simplement des minerais qui feront le voyage désormais mais que les populations vont pouvoir profiter de ces nouvelles voies de communication. 

 

   Sur la Restinga (l'équivalent de la Ilha de Luanda) il est également possible d'observer un bâteau...et pour que vous ne restiez pas éberlué comme j'ai pu l'être devant la présence de ce petit navire en plein milieu d'un rond point, en voici l'histoire: ce bâteau, le "Zaire boat" est en réalité l'embarcation qui a permis à un groupe de nationalistes d'accoster en Angola afin de mener la révolution durant la guerre civile et parmi les passagers on pouvait compter l'actuel président José Edouardo dos Santos. On comprend tout de suite mieux l'importance accordée à ce bâtiment!

 

Où dormir?

HOTEL TERMINUS:

 

Description: Hôtel situé sur la Ilha de Lobito. C'est un endroit qui est recommandé par tous et pour cause: c'est le seul qui est situé au bord de la plage et on ne va pas s'en plaindre!

Cet hôtel classifié comme patrimoine historique national a été inauguré en 1932 et possède un charme fou. Il a été rénové en 2004 et se compose d'une vingtaine de chambres qui ont toutes la vue mer. Les chambres sont vastes et très lumineuses. On y trouve un grand lit à baldaquin, une salle de bain avec baignoire et un salon bien agréable d'où l'on peut observer tranquillement la mer calme.

On peut profiter d'un transat sur la plage pour se faire dorer au soleil, manger un snack au bar qui se situe lui aussi directement sur la plage ou boire un verre sur la terrasse de l'hôtel. 

 

Avis: Un hôtel de qualité qui en impose par son charme et qui a su mettre en valeur l'un de ses véritables atouts: la plage. La mer y est calme et l'on s'y baigne sans problème. L'architecture datant de l'époque colonialiste portugaise nous plonge dans un autre siècle et nous fait totalement oublier que sept heures plus tôt nous étions à Luanda. Un air de vacances se fait sentir immédiatement même si ça n'est que pour le temps d'un week-end. 

 

Tarif: 300 $ la nuit pour une personne, 330$ la nuit pour deux personnes. 

 

Contact: Rua Robert Williams, 16 – Restinga

                (+244) 272 222 343