Loading
 free web counter Counter Powered by RedCounter

Wako Kungo

La ville de Wako Kungo se trouve dans la région appelée Kwanza Sul. Pour s'y rendre depuis Luanda il faut suivre la route principale qui relie Dondo à Huambo. 

 

Le long de cette route on peut observer une végétation d'abord assez sèche mais qui devient de plus en plus luxuriante après avoir passé Dondo. Les vallées font place à quelques petits massifs montagneux et d'immenses rochers aux formes arrondies un peu similaires à ceux des "pedras negras" forment le paysage. Le long de cette voie il y a de nombreux petits villages composés de huttes dont les murs sont en torchis et où les toitures ne sont parfois qu'un amas de branches. Vous rencontrerez beaucoup de motos et de scooters sur votre chemin mais aussi un certain nombre d'habitants qui font parfois un long trajet à pied pour se rendre dans un autre village. 

 

Cette endroit a particulièrement souffert de la guerre. En effet, cette région propice à la culture des champs et à l'élevage a été largement minée ce qui a eu pour conséquence de faire fuir les grands propriétaires terriens. Les usines et les champs laissés à l'abandon ont rendu encore plus rudes les conditions de vie des populations environnantes. 

Il faut attendre 2004 pour qu'un nouveau projet voie le jour. Le "projecto Aldeia Nova". Aldeia signifie village en portugais et le but de ce programme a été de reconstruire des villages tout près de la ville de Waku-Kungo. Et, effectivement, tout à coup les huttes laissent place à de petites maisons plutôt modernes et des pancartes annoncent "Aldeia nova 9" ou "Aldeia nova 13". Chaque nouveau village est numéroté ainsi. 

 

Lorsqu'on s'enfonce dans les terres on remarque que l'agriculture est à nouveau à l'ordre du jour. De nombreuses fazendas sont rénovées et modernisées. On cultive le blé, le maïs, les légumes et on élève poulet et bétail. 

 

Ce que j'ai pu ressentir en allant dans cette partie de l'Angola, c'est une impression de paix, de vie, de simplicité. La pauvreté est flagrante, cela va sans dire, mais la vie semble se développer à son rythme, calmement les yeux tournés vers le futur tout en gardant un pied dans ses traditions ancestrales. 

Espérons que cette région continuera à se développer mais avec moins de brutalité que ce qu'on peut voir à Luanda. 

 

 

Comment s'y rendre: 

Où dormir?

Il existe deux hôtels à Wako Kungo. L'hôtel Ritz qui se trouve dans la rue principale et le tout nouveau WK hotels and spa. C'est de ce dernier que je vous parlerai ci-dessous. 

 

Description:  L'hôtel est situé tout en haut de la ville. Il faut passer devant l'église pour prendre ensuite une petite rue sur votre droite qui vous amènera devant un imposant bâtiment en bois sombre. 

 

Une quarataine de chambre sont disponibles ainsi que deux suites. Elles sont de bonne taille, possèdent une salle de bain avec douche et un petit balcon. La décoration est contemporaine et soignée. 

L'établissement est construit autour d'un jardin et d'une piscine. Il donne sur un bâtiment abandonné, les bois et la montagne ce qui fait que le lieu est particulièrement paisible...enfin si on omet le bruit de la pompe de la piscine. Il y a des jeux pour les enfants et un coin terrasse pour manger à l'extérieur. 

La salle de restaurant est assez vaste et le bar est plutôt design. 

 

Un spa avec jacuzzi et sauna vous propose une petite sélection de massages mais il était fermé lors de notre passage. Vous trouverez également un coiffeur, et une petite boutique "gourmet" qui vend principalement de l'alcool. 

 

Le restaurant vous permet de manger "à la carte" ou sous forme de buffet. Cependant nous n'avons pas vraiment compris leur logique. Par moments vous pouvez consulter la carte, mais le plus souvent on vous impose le buffet. La nourriture est correcte mais on rage un peu car le menu est bien fourni et nous met l'eau à la bouche sans qu'on puisse commander ce que l'on veut. Du coup, on se rabat sur les cocktails...La Caipirinha est préparée avec soin et patience et vaut qu'on en reprenne une deuxième ou même qu'on tente la caipirinha black!

 

Excursions: L'hôtel vous propose deux excursions. La première le matin a pour but de vous emmener voir des hippopotames. Il faut compter une heure de route et un bon véhicule. Notre Kia sportage est passé mais on a eu quelques frayeurs car il avait plu la veille. On passe par des petits chemins ainsi qu'au coeur des villages pour se rendre au lac où les hippopotames se trouvent. Ils étaient bien là, mais au loin malheureusement. Ils nous ont nargué en faisant paisiblement leurs longueurs pendant que nous, nous rêvions de les voir revenir sur la terre ferme. Néanmoins les paysages sont uniques et on a apprécié la balade. 

La deuxième excursion qui a lieu l'après midi est une balade à pied dans la montagne. Malheureusement elle a été annulée pour cause de mauvais temps.

Ces visites ne sont pas "payantes" mais il est bon de laisser un petit quelque chose au guide.

 

Avis: Un bel endroit, chaque détail est étudié pour votre confort et pour que vous passiez un moment de détente. Le seul point décevant fut la partie restauration. On aurait aimé mieux manger. En outre, il y  a parfois un certain manque d'organisation dans l'équipe des serveurs. Parfois ils sont nombreux alors qu'il n'y a personne, parfois il n'y en a qu'un à l'heure du rush. Samedi soir nous avons aussi eu droit à une ambiance discothèque autour de la piscine. Musique et rythmes endiablés à fond les décibels. On pensait que l'endroit avait été privatisé pour une fête, mais non, il n'y avait personne, juste les clients de l'hôtel en train de manger au restaurant ou de regagner  tranquilement leur chambre...